Classe éco, affaire ou première classe

Classe éco, affaire ou première classe

A quel niveau de service correspondent la classe économique, la classe affaire et la première classe? On vous dit tout!

Nous sommes très nombreux à voyager en classe économique (ou « classe éco »), lorsque nous prenons l’avion. A moins d’être chanceux et d’être surclassé. La classe éco, ça n’est pas si mal, après tout. Il faut bien reconnaître que le confort s’est nettement amélioré ces dernières années. Le voyage se déroule très bien la plupart du temps, à moins que vous ne soyez encastré dans un siège minuscule, à côté d’un bébé qui hurle pendant tout le trajet!

Pour vous le prouver, voici un topo de ce à quoi vous pouvez vous attendre durant un voyage en classe économique, affaire ou première, mais aussi en « premium economy », une classe intermédiaire à la mode ces derniers temps. N’oubliez pas cependant que le niveau de confort ne dépend pas seulement de la classe choisie, mais également de la compagnie, de l’avion mais aussi du fait que vous soyez sur un vol court ou un long courrier.

La classe économique
Il y a assez peu de choses à en dire, en fait. En gros, vous vous asseyez et l’avion vous emmène du point A au point B. La largeur du siège varie d’une compagnie à l’autre, de 41 à 52 cm. Pareil concernant l’espace pour les jambes, qui varie de 71 à 81cm. Vous pensez ne pas être à 10 cm près? Détrompez-vous, ils peuvent faire toute la différence sur un vol de plus de 6h! Le niveau d’équipement est également variable: prise de courant, wifi, repas, boisson, écran TV individuel ou non, niveau de service général etc.

Quelques compagnies proposent un service de commande par écran. Il suffit de sélectionner le produit de votre choix, d’entrer vos coordonnées de carte bancaire et une hôtesse vous apporte ensuite directement vos achats à votre siège.

L’anecdote en plus: Air New Zealand propose un service unique appelé Skycouch. Il s’agit d’un rang de 3 sièges que vous pouvez moduler au choix, soit en un large lit sur lequel peuvent tenir deux adultes, soit en un canapé, idéal si vous voyagez avec des enfants. Un système ingénieux !

La classe économique premium
Le nom de cette classe intermédiaire peut varier selon la compagnie. Chez Virgin America, c’est la » Main Cabin Select », chez British Airways, on l’appelle « Word Traveller Plus » et pour SAS, il s’agit de la « SAS Plus ». Quel que soit le nom, le principe est le même: davantage de confort dans une classe éco. Pour un billet plus cher, bien sûr, et un niveau de confort loin d’égaler celui de la classe affaire.

Avec un peu de chance, le coût supplémentaire devrait vous permettre d’accéder à un espace lounge à l’aéroport, et les sièges seront dans une cabine séparée de la classe économique. Vous devriez avoir un siège et un écran plus large, un plus grand choix au niveau des repas, et plus de place pour vos bagages. Mais une fois encore, cela dépend de la compagnie. Virgin Atlantic propose des sièges avec un espace de 96 cm pour les jambes, des ports d’alimentation, un accès prioritaire à l’embarquement et aux bagages, un choix plus large pour le repas, une boisson avant le décollage et un digestif après le repas. Rien que ça.

Mais est-ce que ça en vaut la peine? Et bien tout dépend du vol, de la compagnie et de vous bien sûr. Est-ce que ces quelques centimètres et ces boissons supplémentaires feront la différence durant le vol?

Extra info: Virgin Atlantic fût la toute première compagnie à proposer la classe premium économique, dès 1992.

La classe affaire
Il parait que si l’on voyage un jour en classe affaire, on n’a plus envie de retourner ensuite en classe éco. Si on ne saisit pas toujours la différence qu’il y a entre une classe éco et une classe éco premium, la différence entre la classe affaire et la premium économique, elle, saute aux yeux. Il s’agit cette fois d’une classe totalement différente.

En un mot, tout est mieux. De la boisson avant le décollage (dans un vrai verre, s’il vous plait), au repas servit dans une vraie assiette, avec un vrai couteau et une vraie fourchette. Des sièges extra-larges qui s’inclinent entièrement pour former un lit sont aussi un standard courant.

Certaines compagnies proposent un service de chauffeur à l’arrivée et au départ de l’aéroport, ainsi qu’un espace lounge avec un service de collation bien garni. L’immense A380 de la compagnie Emirates, connue pour ses excès, offre aux voyageurs de la classe affaire la possibilité d’accéder à un bar immense, où l’on sert des cocktails et des repas sous toutes les formes. Que vouloir de plus? La classe affaire s’améliore ces derniers temps tant et si bien que certaines compagnies ne la différencie même plus de la première classe.

Extra info: L’ancien Concorde permettait de relier Paris à New York en un temps record de 2h52. C’était si rapide que, voyageant vers l’ouest, il était possible d’arriver à destination avant l’heure à laquelle on était parti.

La première classe
Le TOP pour un voyage en avion. La première classe est réservée aux célébrités et aux personnes les plus riches (ou les plus chanceuses). Prenez les critères de la classe affaire et rajoutez-y une grosse couche de luxe: voilà la première classe. Cependant, mis à part l’intimité et la taille des sièges (ou des suites, pour la plupart des vols), il n’y a pas non plus une énorme différence entre la classe affaire et la première, si ce n’est le prix. Une place en première peut en effet coûter jusqu’à 5 fois le prix d’un billet en classe affaire!

Et qu’est-ce qu’on a lorsque l’on a dépensé le PIB d’un petit pays pour acheter son billet? Des sièges spacieux, pour commencer. D’ailleurs, ce ne sont plus des « sièges », mais des fauteuils, immenses et moelleux, qui peuvent s’incliner pour former un lit allant souvent jusqu’à plus de 2m. Le service est bien entendu excellent, avec un équipage habitué à anticiper les moindres désirs des clients, tout comme gérer des célébrités sans être intimidé le moins du monde. Les repas sont parfaits, variés et savoureux, cuisinés par des chefs étoilés Michelin.

Une fois de plus, la compagnie Emirates dénote par son extravagance, en proposant dans son A380 un accès à une douche SPA ! Mais ça n’est rien comparé à celui d’Ethiad, où l’on peut choisir entre 3 niveaux de suites première classe. La plus belle étant « The Residence », une suite de 3 pièces, avec un salon et une chambre (lit double) ainsi qu’une salle de bain privée. Le prix? 18 500€ pour un aller simple entre Lyon et Abu Dhabi. Une misère, quoi.

L’anecdote en plus: En 1987, American Airlines a économisé près de 40 000$ (35 000€) en enlevant simplement une olive des salades servies en première classe.

Voilà. Maintenant que vous connaissez le détail des autres classes, vous pouvez voyager l’esprit tranquille en classe éco. Vous ne ratez pas grand-chose, n’est-ce pas?

Sur le site SeatExpert, vous pouvez connaître tous les détails concernant le confort d’un avion en particulier, ou d’une compagnie. Pensez également à consulter directement le site des compagnies si vous voulez connaître le niveau de confort de leurs avions. Avant de finir par réserver en classe éco, comme tout le monde!
source momondo
HôtelsAfrik – Actualité des professionnels du tourisme

Le partage c'est la vie !

Commentaire

comments

Post Author: Youssou Mboup