Maroc 2ème pays de la gastronomie

Le Maroc 2ème pays de la gastronomie

Connu pour ses arômes, ses épices et l’hospitalité de ses habitants, cette destination d’Afrique du Nord est de plus en plus convoitée pour sa cuisine. Un art intimement lié à l’histoire et aux coutumes du pays.

De palmarès en classement internationaux, la cuisine marocaine est devenue l’un des attraits du Royaume qui vient d’être déclaré 2ème pays pour sa gastronomie par le site britannique Worldsim, qui recueille les avis de voyageurs. Tous vantent la variété des plats, qui proviennent de plusieurs horizons et d’influences diverses.

Elle reflète en réalité l’histoire d’un pays et des différentes populations qui y ont vécu, explique de son côté Le Figaro Voyages. ‘‘Entre les épices amenées par les arabes, les dattes et céréales importées par les nomades bédouins du désert et le couscous qui comporte des couleurs subsaharienne, juives, et même asiatiques… Une multitude d’influences ont donné naissance à une cuisine extrêmement riche, qui trouve également ses empreintes dans les cultures turques (importateurs du fameux méchoui) et andalouses’’.

Entre cuisine urbaine et gastronomie
La cuisine marocaine se compose de produits peu coûteux. Les épices, herbes et eaux de fleurs peuvent transformer n’importe quel mets en véritable festin. Depuis quelques années, des spécialistes ont voulu donner à cette nourriture a priori simple un cachet gastronomique, prisée des gourmets.

Le chef trois étoiles Yannick Alleno a d’ailleurs réussi à moderniser des mets marocains dans le très luxueux hôtel Royal Mansour à Marrakech. Le créateur de MarrakChef, Ludovic Antoine, voulait, de son côté, porter la gastronomie marocaine sur la scène internationale, à travers des concours organisés aussi à Marrakech. À Paris, le chef Fatéma Hal fait quant à lui rayonner sa cuisine dans son restaurant «Mansoura»: «C’est un univers très riche.

Entre une cuisine parfois régionale, parfois bourgeoise citadine, en passant par celle des pauvres si riche en goût. D’ailleurs, la cuisine de la rue intéresse les touristes, alors que celle des grandes villes dévoile les secrets d’un pays qui n’a pas fini d’étonner». Le micro climat apporte également la qualité des produits, entre soleil et fraîcheur.

A lire aussi: Le Ceebu Yapp Sénégal (riz à la viande)

Le Maroc offre une richesse et une diversité dans ses plats, de ses techniques ancestrales. La cuisine de la rue intéresse le touriste et celle des villes impériales dévoile les secrets d’un pays qui n’a pas fini de surprendre.
HôtelsAfrik – Actualité des professionnels du tourisme

Le partage c'est la vie !

Commentaire

comments

Post Author: Youssou Mboup